Nabila Regrag : les RH à livre ouvert

Le 14 mai 2014 par Magazine En-Contact

(Nabila-Regrag,-DRH-Maroc-copiePetit conseil aux candidats qui souhaiteraient rejoindre les équipes de Sitel au Maroc : quand vous rencontrerez Nabila Regrag, la DRH, parlez-lui de vos lectures. Même au téléphone, on perçoit combien le visage de cette femme sérieuse et professionnelle (elle gère les carrières de salariés sur 4 sites) s’illumine quand on commence à parler de littérature. « Le livre que je lis actuellement ? Je l’ai dans mon sac, il s’agit de A la recherche du bonheur Cathy Kelly ». En effet,  vous aurez du mal à voir Nabila Regrag scotchée à l’écran de son smartphone ou de sa tablette dans les transports en commun, comme tant de ses contemporains : « Non, le téléphone, ce n’est que pour les urgences. Je suis tout le temps avec un livre : parmi les ouvrages qui m’ont marquée, il y a ceux de « Monsieur Shéhérazade », Amin Maalouf : Samarcande, Léon l’Africain… J’ai aussi lu Geisha… Je lis en arabe et en français, mais aussi en anglais. A chaque fois, j’en retire quelque chose ». Et n’allez pas croire qu’il n’y a aucun lien avec son activité professionnelle : « Très souvent, lors d’un entretien avec un candidat, je pose la question de ce qu’il lit. Ça le met à l’aise, ça nous fait souvent découvrir qu’on a quelque chose en commun. Et ça me permet de cerner le profil : si c’est une personne ouverte et patiente, car on ne peut pas ne pas l’être quand on aime lire, si cette personne est douée dans l’analyse. Je demande toujours ce qu’ils ont retenu de la lecture, et ainsi je peux voir si la personne sait lire entre les lignes ».

A tel point qu’elle avoue avoir songé à faire installer une bibliothèque dans les locaux, ouverte à tous les salariés.

 

Vous imaginiez-vous, étudiante, être un jour DRH d’une société de centres d’appels ou de contacts et est-ce finalement un hasard si vous avez cette fonction aujourd’hui ?

Non du tout, mais le hasard fait bien les choses. Etudiante, tous mes stages étaient dans les Directions RH de plusieurs organismes aussi bien étatiques que privés.

Persuadée que la fonction RH pendant ces stages d’initiation joue un rôle stratégique sans égal dans l’entreprise, j’ai accepté sans hésitation, une fois le diplôme en main, le poste de responsable formation chez un  constructeur automobile américain de grande renommée.

Petit à petit, j’ai commencé à me positionner en tant qu’experte dans le domaine RH, j’ai grimpé les échelons, j’ai forgé mon expérience dans les différents volets RH et me voici DRH. En fait, ce n’est pas plus difficile pour une femme que pour un homme de faire respecter son autorité, si on sait s’imposer, si on est compétente. Le caractère est très important.

Et pour conclure cette réponse, j’aurai une pensée pour mon mari qui a joué un rôle important dans mon évolution : il est DRH et m’a admirablement aidé à « meubler » ma « résidence » RH.

 

Dans les dîners en ville, ou avec des proches, comment présentez-vous votre métier, votre entreprise, et que vous répond t’on souvent lorsque vos annoncez ce que vous faites ?

DRH dans un groupe américain spécialisé dans la relation client.

Leur réponse est souvent : « c’est intéressant mais ça doit être usant ».

Et ça l’est, si on passe trop de temps sur des tâches à faible valeur ajoutée, et si on ne sait pas déléguer.

 

Votre meilleure amie devient demain DRH ou directrice d’un grand call center, quels sont les 3 conseils que vous lui donnez ou écrivez sur un Post-It ?

C’est difficile de se limiter à trois conseils uniquement mais en voici quelques-uns :

  • Se positionner en tant que Business Partner
  • Attirer les talents
  • Avoir un  bon climat social

 

On parle beaucoup de l’expérience client aujourd’hui, quelles sont les entreprises qui vous étonnent dans ce domaine ?

Plusieurs : je citerais Toyota qui a bien su se démarquer, s’adapter et repenser toute son organisation et sa stratégie dans le but d’accompagner ses clients dans un contexte où ces derniers souhaiteraient prendre complètement le contrôle de leurs relations avec les différents intervenants.

 

Eric Schmidt, le patron opérationnel de Google jusqu’il y a peu, indiquait que selon lui, il était impossible de concilier, dans le secteur des nouvelles technologies, une vie de manager aboutie et une vie privée sereine et heureuse… qu’en pensez-vous ?

Mariée et mère de trois enfants, je n’y adhère pas. Je crois qu’il faudrait être tout le temps chercher à « dénicher » le juste milieu. En clair, si on s’épanouit dans le travail, on gère bien son temps, on priorise ses tâches, on planifie ses congés et on ne laisse pas le stress rejaillir dans la sphère privée, on arrive à mieux concilier les deux « destinées », personnelle et professionnelle.

 

Vous traitez vos e-mails… (2 réponses possible)

  1. a.         … le matin tôt
  2. b.         … au fil de l’eau dans la journée
  3. c.          … jamais, si c’est important on n’a qu’à m’appeler
  4. d.         … depuis mon smartphone, quand j’ai du temps
  5. e.         … je songe à prendre un personal assistant pour le faire, en connaissez-vous un ?
  6. f.           … l’e-mail c’est mort… vive les SMS et BBM

 

Le matin tôt et au fil de l’eau dans la journée

 

Vous êtes plutôt adepte de Samsung, iPhone, ou Blackberry ?

Samsung

 

Consacrez-vous beaucoup de temps à gérer et animer vos réseaux sociaux ? (Réponse honnête exigée sinon… vous ne jouez pas en deuxième semaine !)

Au niveau personnel, non pas vraiment.

Au niveau professionnel, le recrutement par réseaux sociaux ne marche pas au Maroc, on a pu le mesurer quand on a essayé. Malheureusement, car c’est un outil agréable, qui permet présélection, ciblage, et de se passer d’un cabinet de recrutement.

 

Qu’est ce qui selon vous a réellement transformé le monde professionnel depuis que vous êtes rentrée dans la vie active ?

Il est devenu plus actif, plus flexible, mieux organisé et plus attractif (sourires).

 

L’attrape cœurs est-il un chef d’œuvre ? (The Catcher in the Rye) / ou même question avec Abbey Road ? / ou Sur la Route de Madison (The Bridges of Madison County)

L’attrape cœurs est un chef d’œuvre que j’ai lu il y a belle lurette, certes c’est un grand classique mais il ne m’a pas autant marqué.

Sur la Route de Madison c’est un film que j’ai revu au minimum trois fois, une production singulière à l’image de Clint Eastwood et Meryl Streep.

 

Répondre à une question au moins, sinon prendre un jour de conges SVP pour combler ces lacunes !

 

 



Commentaires

Laisser un commentaire